Le classement du risque politique des réformes

Réforme du collège

Annoncée en novembre 2014 par la ministre Najat Vallaud-Belkacem, la réforme du collège est adoptée par décret en mai 2015 après avoir fait l'objet d'importantes mobilisations. 

Lors de l'annonce en novembre 2014, la ministre précise les objectifs de sa réforme: il s'aggit de "mieux prendre en compte les difficultés de certains élèves, d'avancer à un autre rythme pour leur permettre d'aller au bout de leur scolarité obligatoire dans les meilleures conditions".

En mars 2015 elle en donne les dispositifs: des "enseignements pratiques interdisciplinaires", qui permettront de réaliser des projets, de découvrir un métier, d'organiser un débat, etc, seront mis en place et occuperont 20% du temps hebdomadaire à partir de la 5ème. Certaines matières se verraient ainsi réduites à cet enseignement interdisciplinaire, notamment les langues anciennes qui disparaitraient des options parce que jugées trop élitistes et seraient traitées dans un unique cours sur l'Antiquité. 

Plusieurs heures seront par ailleurs consacrées à l'accompagnement personnalisé des élèves selon leurs besoins.

Enfin l'enseignement d'une deuxième langue vivante débutera en 5ème plutôt qu'en 4ème, ce qui dévalorise la spécificité des classes bilingues ou européennes. 

Lire plus

Les porteurs
de la réforme :
STATUT : Adoptée 2015
DOMAINE : Éducation
Indice de risque politique
70%
70%
afficher les détails
Détail par facteur de risque :
NIVEAU DE PERTURBATION
65%
65%
ATTEINTE DES OBJECTIFS
90%
90%
Commentez