Le classement du risque politique des réformes

Réforme Darcos/Châtel du lycée

Annoncée en janvier 2008 par Xavier Darcos, cette réforme vise à harmoniser les enseignements dans les différentes filières, à rendre l'orientation plus progressive et à créer des passerelles de réorientation en renforçant l’accompagnement personnalisé des lycéens.

Dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques, 17 000 postes de l’Education Nationale doivent être supprimés. Après les réformes contestées de l’école primaire, de la masterisation et du service minimum d’accueil qu’a lancées le gouvernement, les premières manifestations éclatent en mars 2008 contre les suppressions de postes prévues par cette nouvelle réforme.

En mai, Xavier Darcos annonce qu’il veut bâtir un « lycée à la carte » avec des enseignements « modularisés ». Le mois suivant, Nicolas Sarkozy affirme son soutien à l’action de Xavier Darcos devant les cadres dirigeants de l'Education nationale. Les principaux syndicats signent les « seize points de convergence » qui servent de base à la discussion. Les manifestations se poursuivent cependant, et Nicolas Sarkozy reporte d’un an la réforme du lycée en décembre. Xavier Darcos en est officieusement dessaisi.

Lire plus

C’est Richard Descoings qui reprend les concertations à partir de janvier 2009 ; il visite 80 lycées et remet son rapport en juin. A cette date, Xavier Darcos est remplacé par Luc Chatel. Ce dernier présente un nouveau projet en novembre 2009, plus porté sur l’orientation et l’accompagnement individuel des élèves ; il ne prévoit ni réorganisation structurelle des filières, ni suppression de postes. Le Conseil Supérieur de l’Education approuve ce projet en décembre. Les principaux textes de la réforme sont publiés par décrets et circulaires en janvier 2010.

Refermer
Les porteurs
de la réforme :
STATUT : Adoptée 2010
DOMAINE : Éducation
Indice de risque politique
75%
75%
afficher les détails
Détail par facteur de risque :
NIVEAU DE PERTURBATION
40%
40%
ATTEINTE DES OBJECTIFS
30%
30%
Commentez