Le classement du risque politique des réformes

Grand emprunt

Après une annonce en juin 2009, le président Sarkozy rend ses derniers arbitrages en décembre concernant le projet de « Grand emprunt » pour 2010. 

Ce Grand emprunt s’élève à 35 milliards d’euros, soit 1,8% du PIB estimé pour 2010 dans le projet de loi de finances. Il vise à générer par effet de levier un total de 60 milliards d’euros d’investissements publics et privés.

Suivant la plupart des recommandations de la commission Juppé-Rocard, le Président alloue le Grand emprunt à cinq domaines prioritaires : 19 milliards d’euros pour des initiatives d’excellence et des équipements d’excellence sous la forme d’appels à projets dans les domaines de l’enseignement supérieur, la recherche et la formation, 6,5 milliards pour l’industrie et les PME, notamment pour financer les mesures qui doivent sortir des états généraux de l’Industrie, 4,5 milliards pour le numérique et 5 milliards d’euros pour le développement durable.

Lire plus

Le Grand emprunt est financé par le remboursement de fonds prêtés par l’Etat aux banques lors de la crise financière (13 milliards d’euros) et le recours aux marchés financiers dans le cadre d’un programme normal d’emprunt à moyen et long terme (22 milliards).

Source : http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/grand-emprunt-presentation-depenses-retenues.html

Refermer
Les porteurs
de la réforme :
STATUT : Adoptée 2010
Indice de risque politique
60%
60%
afficher les détails
Détail par facteur de risque :
NIVEAU DE PERTURBATION
15%
15%
ATTEINTE DES OBJECTIFS
90%
90%
Commentez