Le classement du risque politique des réformes

Augmentation de la CSG et baisse des cotisations salariales

La réforme prévoit une hausse de 1,7 point de la Contribution Sociale Généralisée (CSG) ainsi qu'une suppression des cotisations maladie et chômage pour les salariés (3,15% de la rémunération brute).

Cette réforme était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Elle a été annoncée officiellement par le premier mininstre Edouard Philippe lors de son discours de politique générale le 4 juillet 2017.

La hausse de la CSG est entrée en vigueur au 1er janvier 2018, alors que la suppression des cotisations salariales se fera en deux temps sur l'année 2018.

Pour les indépendants, la hausse de la CSG sera "totalement" compensée par la baisse de la cotisation famille de 2,15 points.

Pour les agents publics, la hausse sera compensée par une suppression de la contribution exceptionnelle de solidarité ainsi que par des "mesures salariales".

En revanche, pour les retraités aucune mesure compensatoire n'est prévue.

Cependant, le premier ministre Edouard Philippe a annoncé le 20 mars une "correction du dispositif" pour 100 000 ménages de retraités dont le revenu fiscal de référence se situe "juste au-dessus" du seuil d'application du taux normal de CSG.

Lire plus

Source: 

http://urlz.fr/6YVE

http://urlz.fr/6YvA

Refermer
Les porteurs
de la réforme :
STATUT : Adoptée 2017
Indice de risque politique
45%
45%
afficher les détails
Détail par facteur de risque :
NIVEAU DE PERTURBATION
40%
40%
ATTEINTE DES OBJECTIFS
90%
90%
Commentez