Le classement des personnalités qui s'engagent dans les réformes

Jean-Michel Blanquer
Jean-Michel Blanquer
Depuis 12 mois
Depuis 2007
Principales réformes engagées (depuis 2007)
Plan Etudiants
Enseignement Supérieur et Recherche
2017

Figurant dans le programme présidentiel d'Emmanuel Macron sous le terme de "pré-requis" pour l'accès à l'université, la réforme a été annoncée par le Premier Ministre Edouard Philippe le 4 juilllet 2017 à l'occasion de son discours de politique générale. La réforme porte sur les points suivants: [...] lire la suite

Indice de risque politique
90%
Niveau de perturbation
38%
Atteinte des objectifs
66.6%
Réforme du lycée et du baccalauréat
Éducation
2018

La réforme du lycée et du baccalauréat, initiée par le ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer, a pour but de "simplifier" l'examen du bac et de faciliter la réussite dans l'enseignement supérieur. Cette réforme comprend les principaux points suivants: -réduire le nombre d'épreuves finales à 5 (français, philosophie, 2 épreuves de spécialité, un grand oral). Elles constitueront 60% de la note finale ; -renforcer la place du contrôle continu à hauteur de 40% de la note finale. Sur ces 40%, 10% représenteront la moyenne des bulletins de première et de terminale, les 30% restants corresponderont à la moyenne des épreuves communes organisées en 3 fois en première et en terminale ; -suppression des séries générales (L, S, ES) à la rentrée 2019. A la place, les lycéens devront choisir des spécialités dès la classe de première. [...] lire la suite

Indice de risque politique
60%
Niveau de perturbation
38%
Atteinte des objectifs
99.89999999999999%
Loi pour une école de confiance
Éducation
Annoncée

Ce projet de loi présenté le 15 octobre 2018 par le Ministre de l'éducation nationale Jean-Michel Blanquer devant le Conseil Supérieur de l'Education, comporte plusieurs points: -Abaisser l'âge de l'instruction obligatoire à 3 ans, contre 6 ans aujourd'hui ; -Remplacement des ESPE par les INSP (Instituts Nationaux Supérieurs du Professorat), désormais co-présidés par le récteur et le président de l'université ; -Possibilité pour les écoles de déroger au code de l'éducation pour des "expérimentations pédagogiques" limitées dans le temps ; -Création d'un nouveau conseil d'évaluation des établissements scolaires, remplaçant l'actuel Cnesco. 8 des 10 membres qui le composeront seront choisis par le ministère ;  -Création des Etablissements Publics d'Enseignement International. [...] lire la suite

Indice de risque politique