Le classement des personnalités qui s'engagent dans les réformes

Gérard Collomb
Gérard Collomb
Depuis 12 mois
Depuis 2007
Principales réformes engagées (depuis 2007)
Loi anti-terroriste
Intérieur
2017

Le projet de loi "renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme" prévoit de transposer dans le droit ordinaire certaines mesures de l'état d'urgence. L'Etat pourra notamment, par l'entremise des préfets et sans intervention d'un magistrat -jusqu'alors nécessaire-, limiter la liberté de déplacement d'un citoyen. [...] lire la suite

Indice de risque politique
35%
Niveau de perturbation
32%
Atteinte des objectifs
99.89999999999999%
Loi sur l'asile et l'immigration
Intérieur
2018

Ce projet de loi, intitulé "pour une immigration maîtrisée, un droit d'asile effectif et une intégration réussie", a été annoncé par Emmanuel Macron le 5 septembre 2017 à l'Elysée à l'occasion de son discours de rentrée aux préfets. Le texte comprend plusieurs mesures, dont les principales sont les suivantes : -Réduction des délais de traitement des demandes d'asile à 6 mois, contre 11 en moyenne jusqu'alors ; -Réduction à 90 jours (contre 120 précédemment) du délai accordé à un étranger pour déposer une demande d'asile à compter de son arrivée sur le territoire ; -Allongement de la durée légale de rétention dans les centres de rétention administrative (de 45 à 90 jours). [...] lire la suite

Indice de risque politique
55%
Niveau de perturbation
58%
Atteinte des objectifs
66.6%
Réforme constitutionnelle
Autre
En cours

La réforme constitutionnelle figurait dans le programme présidentiel d'Emmanuel Macron. Elle a été annoncée le 3 juillet 2017 par le Président de la République à l'occasion de son discours devant le congrès de Versailles. Après une phase de concertation ouverte le 6 mars 2018 avec les principaux responsables parlementaires, le Premier Ministre Edouard Philippe présente les arbitrages du gouvernement le mercredi 4 avril 2018 : -Réduction du nombre de parlementaires de 30% dans chaque chambre ; -15% des députés seront élus à la proportionnelle à partir des prochaines élections législatives ; -Introduction d'une règle de non-cumul des mandats dans le temps, au bout de "trois mandats identiques, complets et consécutifs" ;  -Encadrement du droit d'amendement en limitant les amendements "sans portée normative, sans lien direct avec le texte ou qui ne seraient pas du domaine de la loi". -Réduction de moitié des membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE), et évolution de ses attributions ; -Suppression de la Cour de justice de la République ; -Indépendance du Conseil Supérieur de la Magistrature. [...] lire la suite

Indice de risque politique